Médecine personnalisée
 en cardiologie congénitale et pédiatrique Chers collègues, chers amis, Le terme de médecine personnalisée est en soi étonnant puisque d’aucuns argumenteraient que la médecine l’est par essence. Le soin implique en effet une attention particulière à la singularité de la personne perçue dans sa globalité. Une des difficultés de ce thème est la définition floue du terme médecine personnalisée qui a d’autres noms tels que médecine de précision, médecine génomique, médecine prédictive. Pour reprendre un adage cher à notre centre, « il faut faire du sur-mesure et pas du prêt-à-porter ». Donc, nous en faisions déjà sans le savoir. Nous verrons différentes facettes de cette médecine lors de ce 42ème séminaire. La première correspond justement à l’idée de médecine « faite sur mesure ». Nous essaierons de mieux comprendre les différences entre les patients ayant pourtant la même maladie. Il s’agit de réunir les patients en groupes ayant des évolutions superposables ou bien de créer des scores de gravité justifiant certains traitements, ou encore de développer des actions préventives spécifiques à des ensembles de patients. C’est la médecine stratifiée. A titre d’exemple, prédire le risque de mort subite dans la cardiomyopathie hypertrophique de l’enfant repose sur des scores composites, les tétralogies de Fallot peuvent être considérées dans leur ensemble ou bien être regroupées en catégories distinctes à des fins multiples - chirurgicales, pronostiques, génétiques. La seconde facette est celle d’une médecine habilitée par des technologies émergentes. Les informations que nous obtenons avec les outils technologiques d’aujourd’hui sont immenses et nous devons apprendre à les utiliser sans négliger certaines informations fournies. Les exemples sont multiples depuis les données d’imagerie anatomiques certes mais aussi fonctionnelles, tissulaires, métaboliques, le recueil de données en télémétrie avec des dispositifs connectés et les informations génomiques. Les méthodes de bio-informatique, l’utilisation des données de cohortes de patients, le deep-learning produisent déjà des approches nouvelles pour nos patients ayant des cardiopathies congénitales. La troisième facette est celle d’une médecine qui fonde une partie de ses actions sur les particularités génétiques des individus. Elle peut avoir pour objet de prédire un risque à partir de l’information génétique et nous discuterons de ces aspects dans les malformations cardiaques, les cardiomyopathies et l’hypertension artérielle pulmonaire. Elle peut également avoir pour objectif de comprendre comment certains individus développent une maladie - nous illustrerons ce propos avec l’histoire de la susceptibilité génétique à l’infection par le SARS-CoV2- ou répondent à un traitement tel que les antivitamine-K ou les traitements émergents de l’insuffisance cardiaque chronique. La dernière facette est celle d’une médecine qui se nourrit de données de tous ordres pour construire des modèles afin d’anticiper les résultats de nos actions. Il y a donc ici de l’épidémiologie, des tendances, des évaluations, des collections de données, des aspects culturels , environnementaux et éthiques. Comment interpréter les résultats que nous obtenons en les comparant à ceux des autres équipes, comment comprendre nos échecs et nous perfectionner en construisant des jumeaux numériques, comment construire des dispositifs à façon pour les implanter chirurgicalement ou au cathétérisme. La médecine personnalisée ou de précision se veut prédictive et préventive; une médecine pour la singularité qui doit se nourrir des informations partagées de tous pour mieux soigner l’individu. Nous tenterons de faire preuve en abordant ce sujet d’une circonspection qui n’est peut-être pas encore désuète en disant qu’il y a, au delà de la génétique et de l’intelligence artificielle, d’autres moyens d’améliorer la qualité des soins en cardiologie congénitale et pédiatrique. Nous aurons une séance de débat et de conclusion sur les rôles de l’environnement social et de la pauvreté sur le soin des enfants cardiaques ici et ailleurs. Nous espérons que cette ouverture dépassant l’intime du génome pour impliquer nos structures sociales dans la personnalisation de notre exercice produira du savoir émergent et des actions collectives. Bloquer les dates des 23 et 24 mars 2023. Vous serez nos hôtes pour ces deux jours de conversation, joute, dispute, empoignade Ô combien salutaires après trois ans sans avoir pu être avec vous tous en vrai!


  • Date : 23/03/2023 08:30 - 24/03/2023 15:00
  • Emplacement: 24 Boulevard du Montparnasse, 75015 Paris, France (Carte)
  • Plus d'Informations: 6ème étage

Prix : 400